jeudi 25 août 2011

Manif’

Rage dérisoire
En métropole
Où la France des terroirs
Déferle dans une colère molle
L’espace d’une descente de boulevard
Dans lequel d’aphones porte-paroles
Perchés sur chars
Aboient des ras-le-bol
De comptoir
Qu’un cortège de banderoles
Appuie de slogans rigolards
Empêtrée dans le protocole
La manif’ tourne à la fanfare
Fiasco social dont seul le sol
Saturé de stickers criards
Et autres masques de guignol
Se souviendra ce soir
Tandis qu’en plein Tunis s’envolent
Sur le trottoir
Les dernières fumerolles
Du pouvoir.

mardi 23 août 2011

Club Med Gym

Ambiance culte du corps
Dans l’air qu’un troupeau sur tapis
Charge d’odeurs de pores
Bouffis
Au son d’un transistor
Qu’une blonde bardée d’abdos brandit
Plus loin silence de mort
Perchés sur des vélos sans vie
Des abonnés s’ignorent
Dans leurs bouches une barre d’énergie
Au goût d’effort
Dénué d’envie
Tous sans un mot brûlent leurs remords
D’orgie
Tandis qu’à bord
De rameurs cloués sur sol gris
D’autres s’essorent
De leurs soucis
La vue sur les pecs d’un cador
Aux propos zéro calorie.

samedi 20 août 2011

Rentrée

Sens des retours
Des files sans fin
De bagnoles aux airs de basse-cour
Se collent au train
Dans une chaleur de four
Chacun
Ressasse bruyamment son séjour
Rêve balnéaire qui dès demain
Reprendra son compte à rebours
J -
365 jours
A l’arrière les bambins
Ont préféré se rendre sourds
Aux râles de retour au turbin
Alors c’est le crâne lourd
D’écouteurs 5.1
Qu’ils s’enferment à double tour
Derrière d’assourdissants dessins
Seule issue de secours
Pour se délivrer des pantins
Aux discours
D’envie de ravin.